<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1291325794385781&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Les résultats d'admission sont tombés !    Découvre si tu es classé en cliquant ici

Gérer la transition entre prépa et école de commerce

IMT-BS-article-transition-prepa-ecole-de-commerce

Avez-vous déjà entendu parler du « prépa blues » ? Cette expression peut en faire sourire certains, elle est une réalité que de nombreux étudiants passés de la prépa à l’école de commerce vivent plus ou moins aisément. Depuis peu, un groupe de travail se penche sur la question, afin de mettre en œuvre des moyens pour gérer la transition entre prépa et école de commerce. Explications.

Le prépa blues… kézako ?

Le sujet est délicat, mais il n’est pas nouveau… Cela fait une trentaine d’années que l’on en parle : le passage de la prépa à la grande école de commerce n’est pas toujours semé de pétales de roses… Ils ont choisi la voie royale pour accéder à l’école de leur choix, prêts à se dépasser pour atteindre leurs objectifs. Entre la prépa et l’école de commerce, tout change : le rythme de travail, l’encadrement, l’environnement… Les étudiants apprennent à devenir autonomes et certains s’en trouvent déstabilisés. Dans une interview réalisée par le journal Le Monde, Karelle, étudiante à Institut Mines-Télécom Business School après deux années de CPGE affirme qu’il y a « un énorme fossé entre la prépa et l’école », indiquant un « rythme de travail totalement différent qui permet de « sortir en semaine » et des cours « où l’on s’ennuie parfois, surtout en amphi ». Quelle que soit l’école, le vécu de ceux et celles qui sont touchés par le prépa blues est le même.

Le sujet des étudiants qui perdent le sens de leur cursus en entrant dans une grande école intéresse les professionnels de l’enseignement supérieur et de l’éducation depuis peu. Il s’agit d’assurer une transition douce entre les deux univers, entre la classe préparatoire et la grande école, un travail appelé « continuum » visant à assurer une continuité de la démarche pédagogique afin d’éviter toute forme de dépression. La vidéo ci-dessous présente ce travail, ses objectifs et les moyens mis en œuvre pour les atteindre.

 


Continuum : réduire la rupture entre prépa et grande école

Sous l’impulsion d’Alain Joyeux, Président de l’APHEC (Association des Professeurs des Classes Préparatoires Économiques et Commerciales) et de ses collègues, un groupe de travail a été mis en place en 2017 afin de lisser la transition entre les études en classe préparatoire et le vécu des étudiants en école de management. Objectif : réaliser un   continuum.

Les établissements participant à ce groupe de travail ont modifié leurs programmes afin de permettre aux étudiants issus de classes préparatoires d’approfondir leurs acquis tout en accédant aux connaissances fondamentales du management. De leur côté, les écoles préparatoires sont nombreuses à avoir mis en place des stages en entreprise afin de permettre à leurs élèves de se frotter au monde qui sera le leur une fois dans l’école de leur choix.

Une enquête quantitative a été menée en 2018, permettant au groupe de travail d’obtenir de précieuses informations quant aux axes à privilégier pour éviter la rupture entre prépa et grande école. Les répondants sont issus de différents types de classes préparatoires, ECS, ECE et ECT.

Cette enquête s’intéresse à plusieurs éléments et permet de mettre un certain nombre de faits en évidence :

  1.       Les raisons qui motivent les étudiants à choisir une classe préparatoire avant d’entrer en école de commerce sont liées aux disciplines enseignées ainsi qu’à la dimension méthodologique de la prépa (rigueur, méthodologie). La notion de rigueur, en effet, , est perçue comme très importante aux yeux des étudiants en école de commerce, qui prennent conscience de l’importance de cette compétence au fur et à mesure qu’ils avancent dans leurs études.
  2.       L’esprit de « compétition » qui caractérise la prépa est perçu comme quelque chose de positif par les étudiants.
  3.       Les étudiants opèrent leur choix d’école sur leur classement, le prestige (28%), les perspectives de carrière, l’insertion professionnelle, le salaire de sortie (15%), ainsi que l’ambiance,  la qualité de la vie et le milieu associatif (14%). Les motivations quant au choix de l’école reflètent une forme de projection de la part des étudiants de prépa, en direction de l’école de commerce comme vis à vis de leur avenir professionnel.
  4.       Interrogés sur l’importance du continuum entre prépa et école de commerce, les étudiants des deux mondes répondent en chœur : une continuité doit être mise en place.

Parmi les solutions et pistes de travail sur le continuum, certaines idées ont été proposées :

-          Former les étudiants aux compétences d’école de commerce dès la prépa

-          Poursuivre l’apprentissage de certaines disciplines enseignées en prépa jusqu’en école de commerce

-          Commencer à enseigner des disciplines et matières d’école de commerce dès la prépa

Parmi les matières auxquelles les étudiants de prépa semblent attachés, la géopolitique (83%), l’économie (63%) et la culture générale (60%). Les étudiants sont également favorables à une meilleure information sur les métiers, les carrières et les secteurs d’activité de l’après-école de commerce, ces aspects faisant partie intégrante du continuum.

Les travaux d’Alain Joyeux et de son équipe ont abouti à un ensemble de mesures pour développer une « culture commune » entre CPGE et Grande École et offrir aux étudiants de CPGE une sensibilisation au monde de l’entreprise, afin de dispenser un cycle en cinq ans, formant un ensemble entre les classes prépas et les grandes écoles, pour une meilleure transition et le bien-être des étudiants. A suivre…


Astuces et conseils pour gérer la transition

Comment gérer la transition entre prépa et grande école ? Voici quelques astuces et conseils :

-          La course aux notes et au classement n’est plus une priorité
Jusqu’aux concours, vous allez donner le meilleur de vous-même et votre emploi du temps est parfaitement optimisé. Il s’agit en effet d’obtenir les meilleures notes et un classement vous permettant d’intégrer l’école de votre choix. Après les concours, une période de décompression va de pair avec les vacances d’été bien méritées. Ensuite, il s’agira de mettre de nouveaux repères en place. Votre priorité sera amenée à changer, puisqu’elle sera liée à votre projet professionnel et non plus à une échéance comme un concours.

-          Lancez-vous dans un projet qui vous tient à cœur
De la prépa à l’école de commerce, le rythme et le format des cours change du tout au tout. Ce que vous ferez ne sera pas « plus » ou « moins » difficile. Ce sera très différent, tout simplement. Vous observerez que les cours sont moins « scolaires » qu’en prépa. Cela est tout à fait normal, puisqu’il s’agit de faire de vous un(e) professionnel(le) compétent. Pour faciliter votre adaptation et pour vous intégrer dans votre nouvel environnement, renseignez-vous par rapport aux différentes associations et aux projets auxquels vous pouvez participer afin de vous investir dans quelque chose qui vous tient à cœur et pour lequel vous ferez valoir vos compétences.

-          Privilégiez le travail en groupe
En école de commerce, l’accent est mis sur la collaboration. En cours, les ateliers de travail vous permettront de mettre vos forces en commun avec celles de vos camarades. En dehors des cours, vous mettrez votre talent et votre créativité en œuvre en les combinant avec celles des autres, vous permettant de réaliser que le travail en équipe profite à tout le monde. Les autres ne sont plus des concurrents potentiels, mais de véritables partenaires qui vous permettent de progresser.

Nouveau call-to-action

Mes premiers jours en école de commerce S01E01
Qu’est-ce qui motive les étudiants à vouloir faire une partie de leurs études à l’étranger ?