<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1291325794385781&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Les résultats d'admission sont tombés !    Découvre si tu es classé en cliquant ici

Quizz #1 : Mémoire, Histoire et Philosophie

01_quiz numero 1_imt-bs

Avez-vous répondu correctement aux questions de culture générale ?
Voici les réponses et des explications pour approfondir vos connaissances avant l’épreuve de culture générale de la BCE.

Question #1

Qui a prononcé cette phrase, à l’occasion d’un discours « Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir » ?

  1.    Le Maréchal Pétain
  2.    Platon
  3.    Le Maréchal Foch
  4.    Le Général de Gaulle
  5.    François Mitterrand

Réponse c (le Maréchal Foch)
Il s’agit de Ferdinand Foch, plus connu sous le nom de Maréchal Foch (2 octobre 1851 – 20 mars 1929), officier général et académicien français. Cette citation émane de son ouvrage, Mémoire pour servir à l’histoire de la guerre de 1914-1918, paru en 1931.Vainqueur de la première guerre mondiale, il fait part de l’importance de la mémoire dans l’existence des individus et dans celle d’un peuple. Avec cette citation, le Maréchal Foch établit un lien entre le passé et l’avenir. Elle met en exergue l’importance, pour un peuple comme pour chaque individu, de tirer les leçons de l’histoire pour assurer un meilleur avenir et éviter les pièges. La commémoration joue ici un rôle important, car elle permet au passé de survivre dans la mémoire collective.

 

Question 2

Dans quelle œuvre de Platon la théorie de la réminiscence est-elle présentée ?

  1.    Criton
  2.    Ménon
  3.    Gorgias
  4.    Protagoras
  5.    Lysis

Réponse b (Ménon)

La théorie de la réminiscence est exprimée par Platon dans le Ménon, ouvrage sur la vertu. Pour Platon, connaître c’est se souvenir, se remémorer.Mémoire vient du grec mnêmê. La langue grecque distingue le terme mnêmê d’un autre terme : anamnēsis. Une distinction que beaucoup d’étudiants de prépa ont du mal à faire… Attention aux pièges ! La mnêmê est la capacité du souvenir comme apparaissant de façon passive, sans que nous cherchions à le rappeler. L’anamnēsis, en revanche, est un terme utilisé par les Grecs que l’on peut traduire par la notion de réminiscence chez Platon, par exemple. L’anamnēsis n’est pas liée à la capacité passive du souvenir, mais à l’activité consistant à rechercher et à rappeler le souvenir du passé.

Ainsi, la mémoire se définit, d’une manière générale, comme la faculté biologique et la faculté psychique permettant d’emmagasiner, de conserver et de restituer les informations du passé. La mémoire peut également être considérée comme un lieu abstrait dans lequel les notions et les faits viennent s’installer. Au-delà de ces deux définitions, la mémoire peut également désigner l’aptitude de chacun à utiliser certaines informations. Une personne qui a « la mémoire des dates » parvient à se souvenir facilement de certaines choses dans un domaine particulier; « garder la mémoire d’un événement » revient à indiquer que l’on gardera à l’esprit l’image mentale d’un événement en particulier et des faits qui ont eu lieu.

Lorsque l’on parle de la mémoire d’un peuple, on parle des faits du passé qui sont intimement corrélés à ce peuple et à son souvenir.Enfin, lorsque l’on évoque la mémoire d’un personnage, le terme « mémoire » fait appel au souvenir que l’on a de la personne en question et les raisons pour lesquelles il/elle restera dans l’esprit de chacun.Enfin, il ne faut pas oublier la mémoire informatique, qui correspond à un dispositif capable d’enregistrer, de stocker et de restituer des informations.

 

Question 3

Quel entrepreneur a lancé Neuralink ?

  1.    Jeff Besos
  2.    Ma Huateng
  3.    Paul Allen
  4.    Elon Musk
  5.    Sergey Brin

Réponse d (Elon Musk)

Il s’agit d’Elon Musk, l’une des personnalités les plus influentes du XXI ème siècle. Neuralink est le nom de la nouvelle société lancée par Musk en 2017. Sa mission est de mettre au point de nouvelles interfaces homme-machine, implantées dans le cerveau. Faut-il craindre l’intelligence artificielle pour notre mémoire ? Une vidéo intéressante à consulter sur YouTube.

 

Question 4

En vous référant aux principes énoncés par Bergson, dans Matière et Mémoire, à quelle mémoire faites-vous appel si vous récitez un poème par cœur ?

  1.    La mémoire-habitude
  2.    La mémoire-souvenir

Réponse a (la mémoire-habitude)

Comme l’indique Bergson, dans Matière et Mémoire, il convient de faire la distinction entre mémoire habitude et mémoire souvenir.

« Il faut donc distinguer la mémoire-habitude de la mémoire-souvenir. Je peux réciter un poème par cœur parce que je l'ai répété de multiples fois. Je m'en souviens parce que la répétition a engendré une habitude. Mais si je me souviens que j'ai lu ce poème pour la première fois dans tel lieu, en telles ou telles circonstances, ce souvenir-image n'a rien à voir avec la répétition. Il s'agit là d'une différence radicale : le souvenir de telle lecture est une représentation dont la durée dépend de mon bon vouloir, le souvenir-habitude est une action qui exige un certain temps. »
(extrait de La mémoire chez Bergson de Dominique Pignat, Editions Les Echos de Saint-Maurice, 2013).

 

Question 5

Quel système de mémoire la maladie de Huntington affecte-t-elle ?

  1.    La mémoire procédurale
  2.    La mémoire perceptive
  3.    La mémoire de travail
  4.    La mémoire déclarative
  5.    La maladie de Huntington n’affecte pas la mémoire

Réponse a (La mémoire procédurale)

Explication : La maladie de Huntington, longtemps appelée chorée, provoque la destruction des cellules dans certaines parties du cerveau. Il s’agit d’une maladie héréditaire atteignant le noyau caudé, le putamen ainsi que le cortex cérébral, directement reliés aux parties du cerveau qui permettent de contrôler les mouvements du corps, les émotions, la perception du monde extérieur. La maladie de Huntington fait partie des pathologies affectant la mémoire procédurale, provoquant des déficiences et la perte de certains automatismes.

 

Question 6

Qu’est-ce que l’hypermnésie ?

  1.       Une perte partielle de la mémoire
  2.       Une pathologie liée à la mémorisation des automatismes
  3.       Une perte totale de la mémoire
  4.       Des facultés de mémorisation supérieures
  5.       L’incapacité à se souvenir de plus de deux faits ou chiffres à la fois

Réponse d (des facultés de mémorisation supérieures)

L’hypermnésie est souvent présentée comme le synonyme d’une mémoire exceptionnelle. Néanmoins, elle peut être source de nombreux troubles émotionnels. L’hypermnésie est une activité anormalement élevée de la mémoire. Elle est la caractéristiques de certaines personnalités célèbres comme l’écrivain André Malraux ou encore le champion d’échecs Garry Kasparov. Des personnalités contemporaines comme Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac sont considérés comme hypermnésiques, en raison de leurs facultés à mémoriser les choses très rapidement.

 

Question 7

Parmi les termes suivants, le(s)quel(s) est (sont) en lien avec un événement dédié à la manifestation explicite du souvenir ?

  1.       Remembrance
  2.       Trace
  3.       Vestige
  4.       Stigmate
  5.       Survivance

Réponse : a ; b ; c ; d ; e

Tous ces termes sont liés au domaine de la manifestation explicite du souvenir. Ainsi, ils peuvent être utilisés en relation avec la mémoire associée à une personne, à un groupe d’individus, à un événement historique. Ils sont en lien avec l’idée de commémoration, c’est-à-dire de cérémonie dédiée à la manifestation du souvenir.

 

Question 8

Qui a dit : « Je n’aime pas l’expression devoir de mémoire. Le seul devoir, c’est d’enseigner et de transmettre » ?

  1.       Charles de Gaulle
  2.       Voltaire
  3.       Simone Veil
  4.       François Mitterrand
  5.       Platon

Réponse : c (Simone Veil)

Le devoir de mémoire est un néologisme apparu dans les années 1960. Il se présente comme un impératif moral, une forme d’injonction. Il faut se souvenir. Chacun doit se souvenir. Il s’agit de se souvenir pour que les événements tragiques ne se reproduisent pas. Le devoir de mémoire est apparu en relation aux événements de la seconde guerre mondiale et en particulier de la Shoah.

 

Question 9

De quel ouvrage de Georges Perec Gaspard Winckler est-il le héros ?

  1.       La Vie mode d’emploi
  2.       Un homme qui dort
  3.      Les Revenentes
  4.      La Disparition
  5.       W ou le Souvenir d’enfance

Réponse e (W ou le Souvenir d’enfance)

W ou Le Souvenir d’enfance est le récit autobiographique de Georges Perec, enfant  juif devenu très tôt orphelin pendant la guerre. Lorsque son père,est engagé volontaire et meurt sur le champ de bataille, l’auteur a quatre ans. Il en avait six lorsque sa mère fut déportée à Auschwitz, d’où elle ne revint jamais.Il est intéressant de citer ici l’incipit de cet ouvrage, aujourd’hui célèbre :Je n’ai pas de souvenirs d’enfance. Jusqu’à ma douzième année à peu près, mon histoire tient en quelques lignes ; j’ai perdu mon père à quatre ans, ma mère à six ; j’ai passé la guerre dans diverses pensions de Villard-de-Lans. […] Cette absence d’histoire m’a longtemps rassuré : sa sécheresse objective, son évidence apparente, son innocence, me protégeaient, mais de quoi me protégeaient-elles, sinon précisément de mon histoire, de mon histoire vécue, de mon histoire réelle, de mon histoire à moi qui, on peut le supposer, n’était ni sèche, ni objective, ni apparemment évidente, ni évidemment innocente.

 

Question 10

Le syndrome de Korsakoff est surtout caractérisé par :

  1.       Une négligence excessive, notamment en matière d’hygiène corporelle
  2.       Des contractions prolongées
  3.       Des oublis importants, un trouble de la cognition
  4.       Une lenteur généralisée, une rigidité des membres et des tremblements
  5.       Des troubles de mémorisation sans altération de la conscience

Réponse c (Des oublis importants, un trouble de la cognition)

Le syndrome de Korsakoff correspond à un trouble neurologique lié à la cognition ou à l’oubli. Il est dû à une carence en thiamine (vitamine B1) au niveau du cerveau. Ce syndrome est caractérisé par un trouble de la cognition. Les professionnels de santé affirment que les dommages liés au syndrome de Korsakoff sont essentiellement causés par une dépendance psychique ou physique à l’alcool ou à une carence alimentaire.Un ouvrage intéressant à lire pour les concours : L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau (O. Sacks), dans lequel on trouve la description par un neurologue des troubles de certains patients souffrant du syndrome de Korsakoff et n’ayant aucune conscience de leur propre passé. Privés d’identité personnelle et de repères, ils vivent constamment dans l’instant.

 

BONUS !

Voici quelques informations importantes sur le thème de la mémoire et l’intelligence artificielle.
De quoi agrémenter votre dissertation de culture générale :

    1. L’intelligence artificielle est vue comme une véritable opportunité pour aider l’Homme lorsque sa mémoire lui fait défaut : le fait de se souvenir d’une grande quantité d’informations, la possibilité d’anticiper et de planifier grâce à l’expérience passée, de vérifier et de valider des décisions de façon extrêmement rapide, sont autant de tâches qu’une IA pourra exécuter de façon plus exhaustive qu’un humain. C’est d’ailleurs en s’inspirant de la structure et du fonctionnement du cerveau que l’IA se développe aujourd’hui via les systèmes de neurones.
    2. Mais l’IA est vue également comme un véritable soutien à l’une des limites les plus fortes de l’humain : le vieillissement, et en particulier concernant la maladie d’Alzheimer. Elle pourrait être une aide précieuse dans la détection des symptômes de cette maladie, via l’imagerie, les test de mémoire. Peut-être même pourrait -elle entraîner notre cerveau pour limiter les effets de perte de mémoire ?
    3. Une limite forte perdure cependant : l’émotion. Si ces capacités sont presque absolues aujourd’hui, l’IA ne peut encore analyser correctement les émotions, ni les traiter pour utiliser les expériences liées sous forme d’acquis . Elle peut encore moins les comprendre. Il faudra potentiellement attendre l’émergence d’une IA dite « forte », capable de raisonnement et de prise de décision, pour voir ce type de comportement. Un exemple simple : l’humain consolide les connaissances acquises (et donc la mémoire) grâce au  sommeil. Comment une intelligence artificielle pourrait-elle réaliser ce même processus ?

 

Des articles pour aller plus loin :

cta_test_prepa

Quel étudiant de prépa êtes-vous ?
Les films et séries qui peuvent booster votre culture G