Les résultats d'admission sont tombés !    Découvre si tu es classé en cliquant ici

Employabilité des anciens d'Institut Mines-Télécom Business School

21

L’un des critères les plus importants, dans le choix d’un établissement d’enseignement supérieur, est celui de l’employabilité des élèves fraîchement diplômés. L’Enquête CGE 2019 sur l’insertion des diplômés des Grandes Écoles de management, publiée en juin 2019, révèle que Institut Mines-Télécom Business School arrive au-dessus de la moyenne des écoles sur la plupart des indicateurs. On fait le point.

 

L’enquête CGE : une étude indépendante et objective sur l’insertion des jeunes diplômés

Outil de référence utilisé par les étudiants, les établissements et les élèves en prépa, l’Enquête CGE (Conférence des Grandes Ecoles) émane d’une association créée en 1973. Elle regroupe 265 membres, dont 223 Grandes Écoles à travers l’ensemble des secteurs de l’enseignement supérieur (ingénierie, architecture, management, design, institut d’études politiques…), reconnues par l’Etat et délivrant un diplôme de grade Master. L’association compte également 8 entreprises membres, 17 entreprises partenaires et 35 organismes membres.

Invitée à participer activement aux réflexions concernant l’enseignement supérieur, la CGE publie des synthèses, des études et des enquêtes jugées comme des références au plan national. Parmi elles, une enquête annuelle sur l’Insertion et la Mobilité des jeunes diplômés.

Parmi les indicateurs pris en compte par l’enquête CGE 2019, le taux net d’emploi des jeunes diplômés, la part des emplois à l’étranger, les salaires hors primes stables. La CGE s’intéresse également à ce que sont devenus les étudiants des avant-dernière et antépénultième promotions. Sur une échelle de 1 à 5, elle mesure la satisfaction dans l’emploi et apporte des précisions en matière de sexe et de type d’école (ingénieurs, managers).

 

 

Les grandes lignes de l’enquête Insertion 2017 de la CGE

L’enquête Insertion 2019 de la CGE met en les apprentissages suivants :

  1. Neuf diplômés sur dix sont en activité moins de six mois après l’obtention de leur diplôme; huit sur dix le sont en moins de deux mois. 
  2. Plus de 65% des étudiants des grandes écoles ont trouvé un emploi avant même d’obtenir leur diplôme, soit 3 points de plus qu’en 2018
  3. 82,2% des diplômés sont embauchés en CDI (contre 81,2% en 2016)
  4. Le salaire brut annuel moyen hors primes chez les managers et les ingénieurs est de 34 920€ en France (39 100€ avec primes) et 35 950€ à l’international.
  5. Globalement, les diplômés des grandes écoles de commerce et de management perçoivent des salaires plus élevés de 1 200€ en moyenne par rapport aux ingénieurs (3 200 euros avec les primes)

 

Institut Mines-Télécom Business School au-dessus de la moyenne des Grandes Écoles de commerce

Pour la plupart des indicateurs, Institut Mines-Télécom Business School se positionne, dans l’enquête Insertion 2019 de la CGE, au-dessus de la moyenne :

  • 74,4% des étudiants d’IMT-BS ont décroché un emploi avant la fin de leur cursus, soit près de 10% de plus que la moyenne des écoles de management françaises (65%).
  • 9 étudiants diplômés d’IMT-BS sur 10 ont trouvé un emploi dans les deux mois qui ont suivi l’obtention de leur diplôme, contre 8 sur 10 en moyenne pour les diplômés des autres écoles françaises.
  • Le salaire moyen des diplômés d’Institut Mines-Télécom Business School dépasse la barre des 43 K€ (primes comprises), avec des niveaux de salaires à l’étranger beaucoup plus attractifs (+ 10%), dépassant la moyenne des grandes écoles concurrentes (le salaire moyen primes comprises en France est de 41 336€).

Les résultats obtenus par Institut Mines-Télécom Business School témoignent de l’excellence de l’enseignement proposé ainsi que de la relation forte entre l’école et les entreprises. Ces dernières montrent clairement leur intérêt pour les diplômés de l’école, dotés des atouts liés à une formation en business school et d’une « culture ingénieur » unique, du fait de l’appartenance d’IMT-BS à l’Institut Mines-Télécom.

Demain, La Business School de l’IMT a pour ambition d’intégrer le top 10 des écoles de management françaises et le top 50 des écoles de management européennes. Une ambition à la hauteur de ses résultats, année après année.

 

 

CTA Vidéo 07_Girl Power

Êtes-vous start-up ou CAC40 ?
Design thinking, kesako ?