<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1291325794385781&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Les résultats d'admission sont tombés !    Découvre si tu es classé en cliquant ici

Gérer les concours : toutes ces choses (affreusement) normales

Gérer les concours_Toutes ces choses (affreusement) normales

Nombreux sont les candidats qui, au moment des examens, sentent le stress et la tension monter. Si c’est votre cas, ne vous inquiétez pas, car vous n’êtes pas le (la) seul(e). D’ailleurs… si on faisait un tour d’horizon des petits désagréments qui peuvent mener la vie dure aux candidats ? Nous faisons le point sur les signes de stress, à surveiller attentivement à l’approche des examens.

 

Vous avez du mal à dormir

Alors que vos enseignants et votre famille vous disent qu’il est important de bien dormir avant les examens, vous n’arrivez pas à fermer l’œil de la nuit. S’il n’y a pas de recette miracle pour dormir, vous devez vous interroger, comme l’explique le pédopsychiatre Patrice Huerre, « sur votre propre expérience » ou encore, comme l’indique Sylvie Royant, spécialiste du sommeil, « restez fidèle à vos habitudes » et ne faites pas, de la veille de l’examen, un jour différent des autres.

matthew-t-rader-1199279-unsplash

 

Vous broyez du noir en pensant à l’avenir

Vous avez tendance à être angoissé et à broyer du noir. C’est un signe de stress. Essayez de relativiser l’épreuve à passer et, si possible, discutez avec d’autres candidats pour calmer vos appréhensions.

ben-white-302160-unsplash

 

Vous avez souvent mal à la tête, vous ne vous sentez pas bien

Durant la période qui précède les examens, vous avez des maux de tête et des nausées. Certains candidats ont même de la température… Généralement, les problèmes s’estompent avec des remèdes appropriés.

aiony-haust-667707-unsplash

 

Vous mangez moins

Une alimentation équilibrée pendant les examens ? Vous savez que c’est important, mais vous ne pouvez rien avaler. Au fur et à mesure que le jour J approche, vous êtes incapable d’avaler quoi que ce soit. Parlez-en avec votre famille : si vous ne pouvez pas vous résoudre à vous alimenter correctement, vous devez pouvoir compter sur l’aide d’un proche.

andrik-langfield-225095-unsplash

 

Vous ne cessez de penser aux examens, tout en vous inquiétant

Les examens sont dans votre tête… et refusent d’en sortir. Plus vous y pensez, plus vous vous inquiétez. Résultat : vous oubliez de vous reposer, vous révisez jusqu’à la dernière minute, vous vous perdez dans les détails. Avant les examens, il est important de prendre du bon temps. Une balade, une sortie de courte durée, un déjeuner avec des amis. Sortez de temps à autre pour penser à autre chose.

umit-bulut-143016-unsplash

 

Vous avez l’impression d’avoir tout oublié

Quelques heures avant l’examen : c’est le black-out total. Le stress a pris le dessus. Vous vous sentez désemparé(e). Du calme ! Respirez et détendez-vous. Tout va revenir très vite (si vous avez préparé votre examen comme il faut !).

gabriel-matula-300398-unsplash

 

Vos mains deviennent moites et, tout à coup, vous êtes comme un glaçon qui a fondu au soleil

Sueurs froides, transpiration excessive… les phénomènes de sudation intense sont liés au stress. Et plus vous transpirez, plus vous stressez. Un cercle vicieux dont il faut sortir avant même d’y être entré. Avant l’examen, apprenez à reconnaître et à maîtriser ces signes de stress.

hans-reniers-743407-unsplash

 

 

2 (1)

Les nouvelles compétences à l'horizon 2022
Le campus d’Institut Mines-Télécom Business School : un cadre de vie idéal